Skip to content

Nouvelle commission : Mariya Gabriel nommée à l’innovation et la jeunesse

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a désigné les nouveaux commissaires pour 2019-2014. Surprise du côté de la recherche : un portefeuille fusionnant l’innovation et la jeunesse est confié à la bulgare Mariya Gabriel. Côté français, Sylvie Goulard hérite du marché intérieur.  

Un nouveau collège proche de la parité

Mardi 10 septembre 2019, Ursula von der Leyen, première femme présidente de la Commission européenne, a dévoilé la liste des 26 commissaires pour les 5 prochaines années. Le Royaume-Uni, qui doit quitter l’Union européenne le 31 octobre, en est exclu.

Cette nouvelle commission, dont la nomination est le fruit de plusieurs semaines de négociations, place l’action climatique en tête de ses priorités. Mais les défis à relever pour la période 2014-2019 sont nombreux : montée de l’euroscepticisme, tensions commerciales (notamment avec les États-Unis), crise migratoire, Brexit, économie sociale, ère numérique…

Pour la première fois dans l’histoire de la Commission, le collège de commissaires arrive presque à la parité, avec 13 femmes et 14 hommes nommés. En outre, elle s’organise selon une nouvelle structure, avec 3 vice-présidents exécutifs en charge de grands défis contemporains.

La Bulgarie pour la recherche, l’innovation et la jeunesse

La commissaire bulgare, Mariya Gabriel, hérite d’un portefeuille élargi : la recherche et l’éducation, jusqu’alors séparées, fusionnent au sein d’un unique portfolio pour l’innovation et la jeunesse. De fait, elle récupère la charge de deux commissaires sortants : Carlos Moedas (Portugal) sur la recherche, l’innovation et la science et Tibor Navracsics (Hongrie) pour l’éducation, la culture et le sport.

Mariya Gabriel n’est pas une inconnue des hautes instances européennes. Eurodéputée au sein du Parti populaire européen de 2009 à 2017, elle est actuellement Commissaire en charge de l’Économie et la Société numériques depuis 2017. En outre, cette femme francophile est diplômée de l’Institut d’études politiques de Bordeaux, où elle a également enseigné.

Les priorités du prochain mandat

Dans sa “lettre de mission” Ursula von der Leyen adresse à Mariya Gabriel de nombreux objectifs à relever, dont :

  • boucler les négociations sur Horizon Europe, futur programme-cadre de recherche et d’innovation pour la période 2021-2027 ;
  • renforcer l’investissement pour la recherche et l’innovation disruptives, notamment grâce au Conseil européen de l’innovation ;
  • construire un véritable Espace européen de la recherche et contribuer à créer une nouvelle stratégie industrielle à l’échelle de l’UE ;
  • au niveau d’Erasmus+: négocier le triplement du budget du programme (à 45 milliards d’euros) et continuer à promouvoir l’initiative des universités européennes.

La liste des nouveaux commissaires

Ci-dessous, la liste complète des 26 membres désignés, incluant leur pays et leur portefeuille :

  • Frans Timmermans (Pays-Bas) : vice-président exécutif pour le Green Deal européen et commissaire chargé de l’action climatique ;
  • Margrethe Vestager (Danemark) : vice-présidente exécutive pour une “Europe adaptée à l’ère du numérique” et commissaire chargée de la concurrence ;
  • Valdis Dombrovskis (Lettonie) : vice-président exécutif pour “l’économie au service des personnes” et commissaire chargé des services financiers ;
  • Josep Borrell (Espagne): “Une Europe plus forte sur la scène internationale”, vice-président ;
  • Věra Jourová (République tchèque) : Valeurs et transparence, vice-présidente ;
  • Margaritis Schinas (Grèce): “Protéger notre mode de vie européen”, vice-président ;
  • Maroš Šefčovič (Slovaquie): Relations interinstitutionnelles et prospective, vice-président ;
  • Dubravka Šuica (Croatie): Démocratie et démographie, vice-présidente ;
  • Johannes Hahn (Autriche) : Budget et administration ;
  • Didier Reynders (Belgique) : Justice ;
  • Mariya Gabriel (Bulgarie) : Innovation et jeunesse ;
  • Stella Kyriakides (Chypre) : Santé ;
  • Kadri Simson (Estonie) : Énergie ;
  • Jutta Urpilainen (Finlande) : Partenariats internationaux ;
  • Sylvie Goulard (France) : Marché intérieur, défense et espace ;
  • László Trócsányi (Hongrie) : Voisinage et élargissement ;
  • Phil Hogan (Irlande) : Commerce ;
  • Paolo Gentiloni (Italie) : Économie ;
  • Virginijus Sinkevičius (Lituanie) : Environnement et océans ;
  • Nicolas Schmit (Luxembourg) : Emploi ;
  • Helena Dalli (Malte) : Égalité ;
  • Janusz Wojciechowski (Pologne) : Agriculture ;
  • Elisa Ferreira (Portugal) : Cohésion et réformes ;
  • Rovana Plumb (Roumanie) : Transports ;
  • Janez Lenarčič (Slovénie) : Gestion des crises ;
  • Ylva Johansson (Suède) : Affaires intérieures.

Par la suite : les membres seront tous auditionnés par le Parlement européen entre le 30 septembre et le 8 octobre, puis soumis au vote d’investiture le 22 octobre 2019, pendant la session plénière à Strasbourg.

S'ABONNER À LA NEWSLETTER