Montage de projet : quelles différences entre Horizon 2020 et Horizon Europe ?

Qui dit nouvelle programmation, dit nouvelles modalités pour le montage de vos projets : jouons au jeu des sept différences entre le modèle de proposition Horizon 2020 et son successeur Horizon Europe. Euronovia vous guide pour découvrir les particularités du nouveau template. 

1. The shorter the better

L’une des plus grandes nouveautés du modèle de proposition Horizon Europe est la diminution du nombre de pages autorisées. Les porteurs de projets auront désormais 45 pages (30 pages pour les CSA) pour présenter leur projet en détail, contre 70 dans l’ancien programme Horizon 2020.

Ainsi, certaines parties ont elles aussi été fusionnées afin de raccourcir la longueur de la proposition. À titre d’exemple, les parties “Objectifs” et “Ambition” sont désormais rassemblées sous une seule et même partie d’environ 4 pages.

2. Les nouveautés de la Part A en ligne

La Part A (formulaires en ligne) connaît, sous Horizon Europe, plusieurs modifications.

Pour rappel, cette partie est générée par le système informatique et est basée sur les informations saisies par les participants par le biais du système de soumission du portail “Funding & Tenders“.

  • La description des partenaires se trouve désormais dans la Partie A, tandis que la section 4 d’Horizon 2020 disparaît.
  • Un tableau des chercheurs impliqués dans le projet devra être rempli. Cet outil a notamment été mis en place pour servir d’indicateur pour le suivi du programme Horizon Europe. Il ne s’agit pas d’identifier les chercheurs mais plutôt d’étudier le lien entre les financements et leur influence sur leur carrière.
  • Le rôle chaque organisme participant sera à préciser. Dans un tableau, il faudra cocher le(s) rôle(s) de l’organisme parmi une liste proposée. A titre d’exemple, il peut y avoir des rôles liés à des activités d’”enseignement et formation” ou de “communication, dissémination et engagement”.
  • Les participants devront préciser s’ils disposent d’un plan d’égalité de genre.
  • Les informations relatives à l’éthique et la sécurité seront entièrement à remplir dans la Part A, et non dans une annexe comme sous Horizon 2020.

3. Un effort de clarté sur le contenu attendu dans la Part B

Dans un souci de rendre plus accessible le programme à de nouveaux participants et les guider au mieux dans la rédaction des candidatures, la Commission européenne a réalisé d’importants efforts dans la Partie B. Pour rappel, la Part B constitue la proposition et la description technique du projet et comprend trois sections correspondant chacune à un critère d’évaluation (Excellence, Impact, Mise en oeuvre).

Complétée d’un glossaire, le modèle de proposition invite à une meilleure cohérence dans l’utilisation de la terminologie des termes clés – par exemple : milestone, deliverable, critical risk, etc. – et ce, dans toutes les phases du projet (du programme de travail à la proposition et au rapport).

De plus, la Commission a ajouté des explications détaillées sur ce qui est attendu et doit être inclus dans chaque section.

4. Plus de place pour l’interdisciplinarité, le genre et les SHS dans la Section 1 – Excellence

Déjà présents sous le programme Horizon 2020, l’interdisciplinarité, le genre et les sciences humaines et sociales se trouvent renforcés dans la Section 1 – Excellence.

D’abord, les porteurs de projet devront démontrer l’interdisciplinarité de la proposition, l’idée étant de présenter les relations entre les différentes expertises ou domaines mobilisés. A contrario, dans le cas où l’interdisciplinarité ne serait pas présente dans votre proposition, une justification argumentée sera indispensable.

Ensuite, la dimension du genre devra être abordée de manière plus conséquente en l’intégrant dans les activités de recherche et d’innovation du projet. Toutefois, dans certains cas spécifiques et précisés dans l’appel, les candidats ne seront pas soumis à cette obligation.

Enfin, intégrer les sciences humaines et sociales devient primordial. Leur rôle devra être expliqué si cela est mentionné dans l’appel.

5. La science ouverte , nouvelle venue de la Section 1 – Excellence

La science ouverte est, selon la CE, “une approche fondée sur le travail coopératif ouvert et le partage systématique des connaissances et des outils le plus tôt et le plus largement possible dans le processus”. Il s’agit, par exemple, du partage en amont et en libre accès des résultats du projet par le biais de prépublications, de publications en Open Access ou la participation active de la société.

Auparavant incluse dans la Section 2 – Impact sous Horizon 2020, elle sera désormais évaluée dès la première section du projet Excellence, dans la partie méthodologie scientifique. Les porteurs de projet devront décrire comment les pratiques de science ouverte sont intégrées dans leur méthodologie. Si ce n’est pas le cas, ils devront le justifier.

De plus, le partage des données devra être soumis au principe “aussi ouvert que possible, aussi fermé que nécessaire”. Un plan de gestion des données devra obligatoirement être fourni concernant les données de recherche/résultats et être en conformité avec les principes FAIR (cf. être trouvables, accessibles, interopérables et réutilisables).

6. L’impact et le concept de “cheminement” dans la Section 2 – Impact

Un tableau récapitulatif à la fin de la Section 2 – Impact figure désormais dans le modèle de proposition. En effet, celui-ci reprend de manière globale et synthétique tous les différents impacts du projet.

En tout, six catégories sont à remplir, dont :

  • Les besoins spécifiques du projet,
  • Les résultats attendus,
  • Les mesures de dissémination, d’exploitation et de communications envisagées pour maximiser l’impact du projet,
  • Les publics ciblés,
  • Les productions réalisées durant la vie du projet,
  • Et enfin, les impacts scientifiques, économiques et sociétaux engendrés au-delà du projet.

7. Exit les innombrables annexes !

 Sous Horizon Europe, les experts ont pour instruction d’ignorer les hyperliens et annexes vers des informations spécifiquement conçues pour développer la proposition et contournant ainsi la limite de pages.

Les annexes liées aux activités de sous-traitance sont reléguées dans la Section 3 – Mise en œuvre et les sections relatives à l’Éthique et Description des partenaires sont à compléter en ligne dans la Part A.

Les seules annexes admises concernent 3 cas exceptionnels :

  • Dans l’hypothèse d’un soutien financier accordé à des parties tierces;
  • Les projets en lien avec des essais cliniques;
  • Et les appels liés à la Sécurité.

Les liens utiles


Vous souhaitez monter un projet Horizon Europe ? Euronovia a conçu une offre spéciale d’accompagnement pour les porteurs de projet. Pour multiplier vos chances de succès grâce à notre équipe de consultants experts, n’hésitez pas à nous contacter !

 

 

 

S'ABONNER À LA NEWSLETTER