Actions Marie Skłodowska-Curie : quels changements dans Horizon Europe ?

Comme dans Horizon 2020, les Actions Marie Curie demeurent le volet “ressources humaines” d’Horizon Europe avec certains changements, tout en restant dans la continuité. Voici un panorama de l’évolution du programme, avec un focus sur une des composantes principales : les réseaux innovants de formation.

Une évolution dans la continuité

Dans Horizon 2020, le programme Actions Marie Skłodowska-Curie (MSCA) soutient la mobilité et la formation des chercheurs en Europe. Une mission qui se maintient dans Horizon Europe avec, cependant, certains changements.

Parmi les objectifs affichés : une volonté de simplification et l’amélioration des taux de réussite. Pour ce faire, la Commission européenne prévoit d’appliquer de nouveaux critères pour la resoumission des propositions. De plus, l’accent sera davantage mis sur l’impact des projets et les synergies avec les autres actions (ERC, Infrastructures de recherche, EIC, etc.) et programmes (fonds structurels, Erasmus +…).

La Commission avait proposé d’allouer un budget de 6,8 milliards d’euros pour la période 2021-2027 sur les MSCA. En augmentation par rapport à l’enveloppe H2020… mais encore en débat : les négociations autour du budget du programme s’orientent autour de 6,2 milliards actuellement. Les premiers appels, dont le calendrier n’est pas encore confirmé, devraient s’ouvrir au printemps 2021 avec une deadline à l’automne.

Une dénomination plus claire des différentes actions

La structure du programme MSCA en cinq sous actions dans Horizon 2020 reste la même dans Horizon Europe. Mais par soucis de clarification et de simplification, ces actions changent de nom :

  • les Innovative Training Networks (ITN) deviennent les “réseaux doctoraux” (Doctoral Networks) ;
  • les Individual fellowships (IF) sont fusionnés en une seule action : des bourses postdoctorales (Postdoctoral Fellowships) avec deux destinations (monde et Europe) ;
  • les Research and Innovation Staff Exchange (RISE) deviennent les “échanges de personnel” (Staff Exchanges) ;
  • le programme COFUND (Co-funding of regional, national and international programmes) garde son patronyme ;
  • la nuit européenne des chercheurs (European Researchers’ Night) est rebaptisée  MSCA and Citizens.

Focus sur : les futurs ITN – Doctoral Networks

Dans H2020, les ITN étaient composés de trois types de sous-programmes innovants pour la formation doctorale :

  • les ETN (European Training Networks) ;
  • les EID (European Industrial Doctorates) ;
  • et les EJD (European Joint Doctorates).

Ces trois sous actions se regrouperont donc dans Horizon Europe sous une unique dénomination : les réseaux doctoraux (“Doctoral networks”). Le premier appel devrait s’ouvrir en mai 2021.

Parmi les grands changements annoncés, en débat : une baisse de personne-mois maximum par projet, faisant passer le financement de 15 doctorants à 10. Cependant, la participation du secteur non-universitaire (PME, industrie…) sera fortement encouragée, avec un nombre de personnes-mois en hausse pour les doctorats industriels (les anciens EID) et la possibilité de réaliser un doctorat industriel entre organismes d’un même pays.

Dans un souci de qualité et d’augmenter le taux de réussite, des restrictions devraient s’imposer pour les resoumissions de projets : désormais, il faudra avoir atteint un seuil de 80/100 à l’évaluation d’une première proposition pour resoumettre son projet. Le seuil de financement, lui, reste inchangé à 70/100.


Vous pensez soumettre un projet de formation doctorale Horizon Europe ? Chez Euronovia, ces projets sont un de nos domaines d’expertise. Pour vous aider dans le montage de votre proposition, contactez-nous !

Nous organisons également une formation sur le montage de projet Horizon Europe les 16 et 17 novembre 2020. Plus d’information ici.

S'ABONNER À LA NEWSLETTER