Les opportunités européennes pour les femmes entrepreneures

Dans un contexte de forte inégalité femmes-hommes, l’Union européenne a mis en place de nombreuses initiatives dédiées à l’entrepreneuriat féminin. L’égalité des genres fait également partie des priorités de la Commission européenne, qui s’est fixé des objectifs sur le sujet.

Les femmes et l’entrepreneuriat en Europe

Le dernier rapport de la Commission européenne en 2014 concernant l’entrepreneuriat féminin en Europe fait état d’un peu plus de 30 % de femmes entrepreneurs au sein de l’Union européenne en 2012. Entre 2003 et 2012, période d’étude sur laquelle se base le rapport, la part des femmes ayant lancé leur entreprise n’a seulement progressé que de 2%.

Même si la situation s’est améliorée depuis 2012, les femmes restent sous-représentées dans l’entrepreneuriat. Pourtant, une étude publiée en 2019 par le ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) prouve qu’en 2017 les femmes de 25 à 34 ans sont davantage diplômées de l’enseignement supérieur que les hommes dans l’Union européenne (44 % contre 34 %). Alors, quels sont les freins à l’entrepreneuriat féminin ?

Les facteurs d’inégalités sont nombreux pour une femme qui souhaite monter son entreprise. En plus de facteurs sociétaux, le risque financier ainsi que la difficulté d’accès aux financements constituent bien souvent un frein à l’entrepreneuriat féminin. Une étude du fonds de capital-risque Atomico, nous apprend qu’en 2020 seulement 1,7 % des investissements dans des start-ups de la tech étaient destinés à des sociétés uniquement dirigées par des femmes en Europe.

Quelles aides et instruments à destination de l’entrepreneuriat féminin en Europe ?

Il existe pourtant des instruments financiers et d’accompagnements en Europe à destination de l’entrepreneuriat féminin. De nombreux incubateurs et réseaux ayant pour objectifs de soutenir les femmes entrepreneures se sont développés à travers l’Europe, comme par exemple : Positive Lab en Allemagne, ou encore le Club Génération #Startuppeuse en France. Ils permettent ainsi aux femmes désireuses de se lancer dans l’entrepreneuriat d’être accompagnées et de savoir où trouver des contacts pour mener à bien leur projet.

A travers l’Union européenne, plusieurs initiatives conjointes se sont également développées ces dernières années, par exemple :

  • La plateforme en ligne WEgate est un guichet unique à destination de toute femme souhaitant, créer, gérer et développer une entreprise. Elle permet d’avoir accès à des informations, des formations, des tutorats ou encore des réseaux d’entreprises.
  • La Communauté européenne des femmes business angels et des femmes entrepreneures permet quant à elle d’avoir accès à des sources alternatives de financement.
  • Les réseaux européens des ambassadrices de l’entrepreneuriat féminin, ainsi que celui des mentors pour les femmes entrepreneures ont pour vocation de promouvoir l’entrepreneuriat féminin grâce à des évènements de réseautage ou encore de l’accompagnement.

Depuis 2020, les Instituts européens d’innovation et de technologie (EIT), partie intégrante d’Horizon Europe, soutiennent la création de start-ups et de projets innovants. Ils ont en effet mis en place une politique d’intégration de la dimension genre dans leurs programmes (EIT Gender mainstreaming policy). Ainsi, les différentes communautés EIT promeuvent l’entrepreneuriat féminin grâce à des actions et la mise en place d’un réseau d’alumni à destination des femmes. Depuis 2018, l’EIT a également introduit la catégorie femmes entrepreneurs à ses EIT Awards pour récompenser les réalisations exceptionnelles de femmes chefs d’entreprise et leaders dans les communautés d’innovation.

Sous Horizon Europe, les EIT ne sont pas les seuls à avoir mis en place un concours pour décerner un prix aux femmes entrepreneurs les plus prometteuses. L’EU Prize for Women Innovators du Conseil européen de l’innovation récompense ainsi d’un prix de 100 000 € trois femmes ayant développé les projets de start-ups les plus remarquables à travers l’Europe. L’édition 2021 du concours est actuellement ouverte jusqu’au 30 juin.

La place des femmes dans le Conseil européen de l’innovation

Le Conseil européen de l’innovation (EIC) promeut également la place des femmes dans l’entrepreneuriat à travers d’autres initiatives. Tout d’abord, l’EIC a prévu de mettre en place un programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat féminin dans le domaine de la deep tech, le Women Leadership Programme. Les bénéficiaires de ce programme seront les chercheuses et entrepreneuses soutenues par l’EIC, ainsi que les bénéficiaires du Women TechEU. Cet appel qui sera publié dans le courant du mois de juin sélectionnera une cinquantaine de jeunes entreprises de la deep tech portées par des femmes.

L’EIC Accélérateur, le programme phare à destination des PME et start-ups, souhaite également qu’un plus grand nombre de femmes participent aux appels à projets publiés chaque année. L’objectif visé par la Commission européenne est ainsi d’avoir 35 % de femmes CEO parmi les projets lauréats. Ces différentes mesures en faveur de l’entrepreneuriat féminin ont été réitéré par une déclaration des membres de l’EIC Advisory Board.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les opportunités que peut offrir l’EIC Accélérateur, la fondatrice d’Euronovia Virginie Robin animera une master class organisée par la plateforme RolemodelRebels le 22 juin prochain. Elle y présentera les opportunités offertes par ce programme pour les innovateurs, depuis le stade de l’idée et de l’invention jusqu’aux investissements et au développement de leur entreprise. Pour s’inscrire, c’est ici.

S'ABONNER À LA NEWSLETTER